Orme champêtre
Ulmus minor

Famille Type Age Taille Port Milieu Origine Sexualité Floraison
Ulmacées arbre (feuillu) à feuillage caduc 300 à 500 ans 25 à 35 m. dressé Bois, forêt Europe monoïque mars à avril
plan large

Reconnaissance

L'orme champêtre est un grand et bel arbre dont on ne rencontre plus guère de sujets âgés tant il a été décimé par la graphiose, une terrible maladie due à l'association d'un champignon et d'un insecte, le scolyte. Ceux qui survivent chez nous sont essentiellement des sujets jeunes. Les feuilles de l'orme sont dissymétriques (photo 1), normalement rêches au toucher. Ses fleurs sont précoces, dès mars, avant l'apparition des feuilles (photo 2) et elles sont sans pétales. Ce que l'on voit sur la photo 2 ce sont ses anthères rougeâtres. Les anthères sont les organes mâles contenant le pollen. Ses fruits sont des samares (akènes ailés) assez petits, comme de petits disques un peu allongés avec à la périphérie la graine, ce qui est un caractère identifiant important (photo 3). Les branches des sujets jeunes ont une forme caractéristique en arrête de poisson, regardez la photo 4. Souvent elles sont recouvertes de sorte de plaques liégeuses.

Usages

Ce bel arbre, autrefois très utilisé avait de nombreux usages, mais dans l'Europe entière il a été fortement décimé par la graphiose. Il est devenu assez rare de rencontrer un orme âgé, mais on peut en trouver parfois. Son bois était autrefois très recherché en ébénisterie. A noter, L'Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) a mis au point un cultivar de l'orme résistant à la graphiose, l'orme Lutèce.

Risque de confusion

avec l'orme lisse, très rare et protégé, dont les samares sont ciliés et leur graine centrale.

Haut de page

Reconnaître les arbres ©Loïc Jugue 2021

écrire à l'auteur