Sapin de Vancouver
Abies grandis

Famille Type Age Taille Port Milieu Origine Sexualité Floraison
Pinacées conifère à feuillage caduc Plus de 200 ans 50 m. dressé Bois, forêt Amérique du Nord (côte est) monoïque Avril mai
plan large

Reconnaissance

Le sapin de Vancouver, appelé aussi sapin de l’Oregon, est un très grand sapin qui a pour habitat la côte ouest de l'Amérique du Nord. Il pousse de préférence dans les lieux à forte humidité. Il a de longues aiguilles de tailles diverses, ayant des bandes blanches (stomates) au revers. Ses aiguilles quand on les froisse émettent une odeur de citronnelle. Son cône est dressé, il fait environ 5 à 10 cm et se détache au fur et à mesure libérant les graines.

Usages

Le sapin de Vancouver a été très utilisé en France comme essence de reboisement, à cause de sa capacité à pousser très vite et de par la qualité de son bois, mais son avenir dans notre pays semble compromis. Le changement climatique a changé la donne et le sapin de Vancouver souffre de la sécheresse récurrente, dans beaucoup d'endroits il dépérit. Il souffre également de l'attaque d'un champignon l'armillaire et des insectes appelés scolytes. Aux USA , outre l'utilisation de son bois, ce géant sert comme arbre décoratif et comme arbre de Noël. C'est aussi une plante médicinale traditionnelle pour les indiens, qui l'utilisaient contre les rhumes et refroidissements.

Risque de confusion

avec d'autres sapins, mais ses grande aiguilles de tailles différentes et avec des bandes blanches au revers permettent de le différencier. Le sapin pectiné a aussi des bandes blanches au revers mais ses aiguilles sont plus petites.

Haut de page

Reconnaître les arbres ©Loïc Jugue 2021

écrire à l'auteur