Cèdre de l'Himalaya
Cedrus deodara

Famille Type Age Taille Port Milieu Origine Sexualité Floraison
Pinacées conifère à feuillage persistant plus de 100 ans 20 à 50 m. dressé Montagne Himalaya, Inde, Pakistan, monoïque septembre à octobre
plan large

Reconnaissance

Le cèdre de l'Himalaya pousse à l'état naturel dans les montagnes de... vous l'avez deviné... l'Himalaya, de l'Inde jusqu'au Pakistan et également la Chine. Ses aiguilles sont disposées en faisceaux allongés (photo 1). C'est le cèdre qui a les plus grandes aiguilles, environ 5 à 10 cm, ce qui est un élément important pour le reconnaître. Il a de gros cônes ovoïdes d'environ 10 cm qui mettent deux ans à se désarticuler. Comme pour tous les cèdres, le cône a un axe central et à maturité les écailles portant les graines vont tomber laissant sur l'arbre l'axe central seul.

Usages

En Europe, on l'utilise essentiellement comme arbre d'ornement. Dans sa région d'origine, c'est un bois d’œuvre très réputé, voire même sacré... d'ailleurs son nom sanskrit devadaru signifie tout simplement : arbre des dieux. Son bois a la propriété de faire fuir les insectes. Le cèdre de l'Himalaya a aussi des usages médicinaux et il est utilisé dans la médecine ayurvédique, la médecine traditionnelle indienne.

Risque de confusion

Avec d'autres cèdres, comme celui de l'Atlas ou du Liban qui ont des aiguilles plus petites.

Haut de page

Reconnaître les arbres ©Loïc Jugue 2021

écrire à l'auteur