Cerisier tardif
Prunus serotina

Famille Type Age Taille Port Milieu Origine Sexualité Floraison
Rosacées arbre (feuillu) à feuillage caduc 80 à 100 ans 2 à 15 m. dressé Bois, forêt Amérique du Nord hermaphrodite mai à juin
plan large

Reconnaissance

Le cerisier tardif est un petit arbre originaire d'Amérique du Nord qui a été introduit en Europe au XVIIe siècle. Depuis il s'est acclimaté et fort bien même. Il est maintenant considéré comme envahissant dans certains endroits. Il a des feuilles simples, elliptiques, assez longues, un peu luisantes, presque coriaces, légèrement dentées. Le bout de sa feuille est torsadé et quand on la retourne, la nervure centrale a des poils blanchâtres devenant roux (photo 1). La feuille n'a pas de glandes sur le pétiole. Sa floraison est tardive et ses fleurs (et donc ses fruits) sont disposées en grappes (photo 2 et 3). Ses fruits sont mûrs vers le mois d'août.

Usages

Le cerisier tardif a été introduit en France, par le jardinier du roi Robin, pour son bois à croissance rapide aux qualités similaires au merisier, en tout cas dans son pays d'origine. Les forestiers l'ont aussi planté comme coupe-vent et améliorateur du sol, et les chasseurs pour servir de couvert au gibier. Le cerisier tardif est maintenant considéré comme une plante envahissante en Europe. Chez nous ses fruits, astringents, sont peu utilisés, alors que dans leurs pays d'origine, on en fait des confitures, des gâteaux et pâtes de cerises. Son bois donne un parfum à la nourriture qu'il cuit.

Risque de confusion

Avec le cerisier à grappes (Prunus padus) qui a aussi une floraison en grappes, mais plus tôt dans la saison et dont la face inférieure de la feuille est sans poil, de plus il y a des glandes à la jonction du limbe et du pétiole. On peut le confondre aussi avec le laurier cerise qui a une floraison également en grappes mais le laurier cerise a de grandes feuilles luisantes et coriaces.

Haut de page

Reconnaître les arbres ©Loïc Jugue 2021

écrire à l'auteur