Cryptomère du Japon
Cryptomeria japonica

Famille Type Age Taille Port Milieu Origine Sexualité Floraison
Cupressacées conifère à feuillage persistant plus de 100 ans 20 à 30 m. dressé Parc et jardin Japon, Chine monoïque février
plan large

Reconnaissance

Le cryptomère du Japon ou cèdre du Japon est un bel arbre qui peut-être de grande taille, de trente mètres, voire soixante mètres dans son pays d'origine, ce qui est considérable. Alors comment le reconnaître? Ce conifère a des aiguilles piquantes et légèrement arquées en forme d'alêne. Ses cônes sont petits, ronds et hérissés de petites pointes. Son écorce orangée est laciniée, c'est à dire qu'elle peut se détacher en lambeaux verticaux. A noter, dans la nouvelle classification phylogénétique, le cryptomère du Japon appartient à la famille des cupressacées.

Usages

Chez nous, il est essentiellement planté comme arbre de collection, mais pas seulement, car en Bretagne, on a fait des essais de sylviculture avec ce conifère. Au Japon, le cryptomère est un arbre très important, c'est même l'arbre national: le Sugi. Symbole de longévité, cet arbre qui peut vivre très vieux, plus de mille ans, est souvent planté près des temples. Dans l'île de Yakushima, au Sud du Japon, il existe un sanctuaire de cryptomères extrêmement vieux, plus de deux mille ans, certains disent cinq mille ans . Ce lieu a été déclaré patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco. Pour les autres cryptomères qui ne sont pas protégés, c'est une autre affaire. Son bois, grâce à ses nombreuses propriétés, est utilisé comme bois de construction (Japon, Chine). C'est un bois odorant, léger mais solide, de plus il est imputrescible.

Risque de confusion

Éventuellement avec les aiguilles du séquoiadendron qui sont plutôt des écailles. Regardez avec notre comparateur.

Haut de page

Reconnaître les arbres ©Loïc Jugue 2021

écrire à l'auteur